Une Fête entre nous

Une météo très variable nous a commandé d’annuler les vols bi-place prévus ce week-end. Pas envie d’impressionner ou de faire participer au parawaiting..

Par contre, le BBQ, on n’avait aucune raison de le faire sauter. Flibustier, grillades, glace, guitare, de quoi passer une bonne soirée. Et toujours le camping en camping-car (pas de guitoune cette année, on s’embourgeoise) pour celles et ceux qui restent les deux jours.

Le dimanche était annoncé bien pire que le samedi, et pourtant! Quelques messages encourageants, des biroutes variantes et puis sur le coup des 13h00, des signes encourageants.

Quelques uns montent à pied, et patientent une bonne heure avant d’avoir enfin les premiers cycles bien comme il faut: départ de Paul pour une superbe tour de vallée (un peu de peine à revenir du chateau), quelques autres candidats au cross vers le Nord (Carcès pour l’un, et Cotignac pour notre Francois, qui avait un plan B à Moustiers en tête).

Ceux qui montent après ne profiteront pas de ces conditions ‘cross’, mais se referont en soirée.

Quelques passages d’hélicos en dessus ou en dessous (au fait qui a gagné le GP?) , beau plaf, et ça tient partout au dessus de la couche d’air chaud.

Coupure en milieu d’après-midi (voile de cirrus), tout le monde ou presque descend. Approches ‘toniques’ et atterrissages perturbés. René nous fait la frayeur du dimanche en accrochant un bosquet de chêne vert qui l’envoie au tapis dans le pierrier sous le deco. Pas une égratignure, sauf celles générées par le débranchage. On lui offre une bière pour le remettre en forme (eh oui, nous avions bu les siennes la veille pour le débranchage précédent).

Fin d’après midi, plusieurs voiles en l’air dont un bi.

Moralité: les prévisions météo ne sont que des prévisions, confirmation, Tasie est bien un endroit Magique !.

Un beau week-end, dont le contenu sera probablement repris à l’automne, avec des conditions que l’on souhaites plus prévisibles (pour l’organisation) et plus douces.

2 réflexions sur “Une Fête entre nous”

  1. Mercredi 26 Juin 2019 restera dans les annales du vol en Haute Savoie , notre ami Alaing décolle du sommet du Mont Blanc en biplace mono surface avec sa nièce ( marathonienne , ça aide pour monter ) après une longue ascension avec un guide de haute montagne parapentiste . Le même jour Alain Koch inscrit au Backtograndbo , décolle du Grand Bornand , ira au pied du Mont Blanc vers l’aiguille de Bionassay et reviendra jusqu’à Sallanches , certains participants survoleront le sommet à 5500 m .
    D’autres resteront cloués au sol ce jour béni avec une certaine amertume …
    Bravo à eux qui ont su profiter avec intelligence de ce jour magique , qui a quand même eu raison de 2 pilotes , un speedrider et un parapentiste qui a voulu se poser au sommet côté Italien et qui est tombé dans les falaises , entraînant aussitôt l’interdiction de poser au sommet par les autorités . Rappelons que le vol sur le massif du Mont Blanc est interdit pendant tout l’été quelques soient les conditions .

    1. Ca donne envie de sortir du bocal ..
      En te souhaitant de ne pas avoir été des maudits cloués au sol ce jour là,
      Pour échapper aux interdits, il n’y a que la responsabilisation de chacun (et encore)

Les commentaires sont fermés.

Aller à la barre d’outils